AJNS
EDITORIAL
 
PAUL, LAURENCE, RENATO (fr)




E-Mail Contact - DECHAMBENOIT Gilbert : okigocha@yahoo.com


PAUL GIRARD, LAURENCE LEVY, RENATO RUBERTI viennent de nous quitter. Trois Collègues. Trois Européens. Trois Africains. Trois Hommes. Ainsi, l’année 2007 a vu partir trois illustres professeurs de neurochirurgie et de neurologie du continent africain. Quelque soit les latitudes, lors d’un départ d’un proche, nous nous interrogeons sur son parcours, sur ses choix afin de retirer les enseignements qui pourraient nous aider au cours de notre vie.

Je ne voudrais pas évoquer les qualités scientifiques et professionnelles de nos confrères. Nous les connaissons tous. Ils nous ont laissé de nombreux enseignements et ont soigné des milliers de malades dans un souci de l’excellence. Ils nous ont également montré et démontré que la qualité de l’exercice neurochirurgical, neurologique, le service rendu aux populations ne requièrent pas nécessairement un environnement des plus sophistiqués.

Ce qui interpelle est la particularité de leur parcours tournant autour de la problématique existentielle du choix. En effet, nous n’avons aucune emprise sur le choix de notre naissance et de notre mort. Pour le reste, les options que nous retenons tout au long de notre vie relèvent de notre décision, de notre responsabilité. Laurence, Paul, et Renato auraient pu choisir d’exercer là où ils sont nés – en Grande Bretagne, France, Italie – car les conditions environnementales, politiques, sociales, et économiques auraient été des plus clémentes. Rien ne les obligeait à faire le choix de vivre et de servir en Afrique, continent en mutation, en pleine turbulences. Seul l’amour donne la force d’affronter un combat considéré comme perdu à l’avance ; l’adhésion à une philosophie d’humanisme également, dont les fondamentaux sont : la liberté, la tolérance, l’indépendance, et l’ouverture aux autres. Le monde actuel se singularise par un paradoxe. L’accélération de la mondialisation rétréci l’espace et le temps et pourrait servir activement au rapprochement des peuples. On observe plutôt un repli identitaire, et une résurgence d’un nationalisme menaçant, sur fond de tests de « traçage » à l’ADN …

Le parcours qui a été celui de nos confrères nous démontre que ce monde appartient à l’espèce humaine entière car issue d’une même souche. Les migrations de l’homo sapiens depuis 200 000 ans attestent de l’inanité, de la vacuité du statut d’autochtone. Les professeurs LEVY, GIRARD, ET RUBERTI sont des autochtones de notre planète Terre. L’Afrique leur en sait gré de nous l’avoir rappelé.

Qu’ils reposent en Paix !

Gilbert DECHAMBENOIT





© 2002-2018 African Journal of Neurological Sciences.
All rights reserved. Terms of use.
Tous droits réservés. Termes d'Utilisation.
ISSN: 1992-2647